Le CUBISME au Centre Pompidou du 17 octobre 2018 au 25 février 2019

L’inspiration première vient de l’œuvre de Cézanne qui transforme la vision en volume, cube, sphère, pyramide, cercle. Notamment dans son tableau « La Montagne Sainte Victoire ». Cézanne simplifie les formes et les surfaces colorées, qui sont de plus en plus géométriques, il s’éloigne de la représentation réaliste de la peinture classique.

Braque et Picasso en créant le courant cubisme abolissent la perspective, le spectateur est confronté à la troisième dimension, il n’est plus dans l’espace bidimensionnel du tableau, c’est le Cubisme analytique de 1908 à 1912.

Le cubisme cherche à traduire la vérité de l’objet en l’analysant de manière concrète dans chacune de ses parties et à rendre compte de ses différents points de vue sur une même image

L’aspect géométrique des formes cubistes est aussi très inspiré des sculptures africaines, amériendiennes et égyptiennes. Certains portraits ressemblent en effet  à des copies de masques africains, il suffit de regarger les visages de femmes dans le premier tableau cubiste de Picasso « Les demoiselles d’Avignon ».

La période Synthétique de 1912 à 1918  où les artistes ne représentent que des objets connus en incluant des collages, du sable, Braque commence par une nature morte « Nature morte sur chaise cannée », puis viendra le violon et temps d’autres, Picasso commence ses sculptures. Les cubistes veulent montrer ce qui fait l’essence d’une chose, la montrer dans son intégralité. Ils introduisent alors dans leurs tableaux des éléments issus du monde réel, pour donner des indices et permettre à nouveau la reconnaissance de l’objet : lettres, chiffres, fragments de matériaux divers.

Le mouvement s’éteindra avec la première guerre mondiale, mais beaucoupe d’artistes s’inspireront de ces techniques. Artistes que vous retrouverez à l’esposition du Centre Pompidou jusqu’au 25 février 2019. Pablo Picasso, Georges  Braque, Juan Gris, Fernand Léger, Raymond Duchamp-Villon, Henri Laurens, Marcel Duchamp,Piet Mondrian,  ils sont tous à l’expostion ne les manquez pas, car beaucoup de ces toiles sont à l’étranger.

Fermer le panneau